qui sommes-nous ?
 

Création en mai 1994, en plein marais du Pas de Calais où un butor prît son envol. Pile poil ce qu'il fallait pour une compagnie travaillant dans 3 départements différents. L'oiseau symbolise les voyages, la route, le mouvement. Sur scène, chez Goldoni, dire à un personnage : « Monsieur, vous n'êtes qu'un butor ! » est une insulte. Les personnages du théâtre de Foire, s'envoyaient souvent des noms d'oiseaux à la figure quand ils étaient fâchés.

La compagnie fait du théâtre et voyage. 2 ou 3 départements accueillent chaque année nos équipes pour des résidences, des stages, des ateliers de création. Les spectacles partent en tournée dans presque toute la France.

Jean-Luc écrit, chante et met en scène. Guillaume diffuse les spectacles et aide le troisième. Olivier fait le décor et les affiches. Tous les 3 jouent sur scène aussi.

Ils imaginent ensemble l'aventure des « Journées Handi-scène », les spectacles de la compagnie et leurs scénographies.

Ils construisent les décors, réalisent les outils de communication, organisent les déplacements, les semaines de résidence...

« Les Journées Handi-scène » dureront 7 ans aux Mureaux. Elles permettront de développer un travail de longue haleine avec « Managroup » une troupe composée d'une trentaine d'amateurs handicapés ou non.

Depuis 2008, la compagnie tourne avec « La deuche à Momo dans presque toute la France. Chaque année, elle crée un nouveau spectacle. Le trio invente de nouvelles formes théâtrales, de nouvelles façons de faire découvrir le théâtre.

Avec la deuche, Antoine Cure est arrivé. Olivier, Guillaume et lui avaient une 2CV qu'ils voulaient bien donner pour le futur spectacle. Mécanos amateurs de très haut niveau, ils ont démonté, réparé, amélioré et repeint la deuche. Antoine s'est fait élire trésorier de la compagnie en 2012...

Depuis 2010, les spectacles sont montés dans le cadre de Résidences, entre 3 et 14 semaines par an. Ils sont tous joués dans les lieux de résidence et en tournée.

Le quatuor s'aggrandit en 2012 avec l'arrivée de Catherine Philippe élue au poste de présidente de l'association. Elle apporte une nouvelle énergie, un regard neuf, elle ne joue pas dans les spectacles de la compagnie. Elle a un regard plus global sur l'aventure. Elle participe à quelques résidences.